Au pôle de protection des plantes (Réunion)
Science & recherche

Chercheurs, faites connaître vos travaux sur l'océan Indien et 
partagez vos connaissances dans cet espace !

Dossiers scientifiques

Le Pôle de protection des plantes a 10 ans

Pôle de protection des plantes

Le Pôle de protection des plantes est une plate-forme de recherche spécialisée en sciences du végétal située à Saint-Pierre de la Réunion. Nommée 3P, elle a fêté ses 10 ans le 9 février 2012. En 10 ans, le 3P a mené un travail de recherche et d’innovation considérable. Un travail qui a permis d’accompagner le développement de plusieurs filières végétales à la Réunion, mais aussi d’aider à la préservation et la restauration de milieux naturels.

Lire la suite

La mise au point de tests de diagnostic au Pôle de Protection des Plantes

  • Curcubitacées infectées par Ralstonia solanacearum.

    Détecter la bactérie Ralstonia solanacearum dans la plante et dans l'eau

    La bactérie Ralstonia solanacearum est capable de provoquer un flétrissement chez 250 espèces végétales d'intérêt agronomique. A la Réunion, cette bactérie est présente sur les cultures de basse altitude, tomates et aubergines, et dans les Hauts de l'île, essentiellement sur pomme de terre et géranium rosat. Un outil PCR permet désormais de détecter la présence de la bactérie dans l'eau, mais aussi in planta.

    Lire la suite
  • M. Jouen de l'équipe d'I. Soustrade, phytopathologiste au Cirad à la Réunion.

    Détecter plusieurs agents phytopathogènes à la fois sur tomate et sur pomme de terre

    Afin de prévenir l'introduction accidentelle d'organismes nuisibles dans la région par une importation de matériel végétal contaminé, le PRPV soutient la mise au point, par des laboratoires régionaux, de méthodes de diagnostic. Le Cirad à la Réunion et le MSIRI ont mis au point deux méthodes de diagnostic multiplex permettant de détecter plusieurs pathogènes simultanément sur un même végétal.

    Lire la suite
  • D. Linderme de l'équipe de la phytopathologiste I. Soustrade du Cirad à la Réunion, qui a mis au point le test de diagnostic

    Détecter la bactérie du dépérissement de l'anthurium

    L’anthurium fait vivre à la Réunion une soixantaine de familles. 2 millions de tiges et 18 000 pots sont produits en moyenne chaque année. Depuis 1997, une bactérie menace la production. Un test de détection de cette bactérie, mis au point au Cirad, est désormais utilisé pour contrôler les plants importés et diagnostiquer cette maladie qui provoque un dépérissement de l’anthurium.

    Lire la suite
  • Dépérissement bactérien de l'oignon (lésion sur feuilles et hampe florale)

    Détecter la bactérie du dépérissement de l’oignon dans les semences

    Le dépérissement bactérien de l'oignon est l'une des contraintes sanitaires majeures de la culture des alliacées. A la Réunion, 1000 tonnes d'oignons sont produites chaque année et 8000 tonnes environ sont importées d'Inde et de Madagascar (source : Armeflhor). Contrôler et vérifier le bon état sanitaire des semences importées et produites localement est un préalable au développement de la filière. Un nouveau test de détection de la bactérie, mis au point au Cirad à la Réunion, est désormais utilisable pour effectuer ces contrôles.

    Lire la suite