Au pôle de protection des plantes (Réunion)
Science & recherche

Chercheurs, faites connaître vos travaux sur l'océan Indien et 
partagez vos connaissances dans cet espace !

Comment lutter contre les maladies causées par des bactéries ?

Rédigé par Administrateur Modifié le

Partager :

 

La prophylaxie ou comment réduire le risque d’infection en adaptant ses pratiques culturales

Les pratiques culturales peuvent jouer un rôle important dans la prévention des infections bactériennes. Il est possible en effet de limiter le risque d’infection par exemple en désinfectant le matériel agricole, en réduisant l’adhérence des bactéries aux machines, etc.

La lutte variétale ou l’amélioration génétique des plantes : une voie privilégiée

Sélectionner des variétés de plantes capables de résister aux bactéries est le moyen le plus efficace de lutte. Pour cela, différentes techniques peuvent être utilisées, tels que des croisements intraspécifiques (une souche possédant un caractère de résistance sera employée comme parente) ou interspécifiques, l’induction de mutation chez les plantes, le génie génétique,etc.

La lutte biologique, un moyen peu utilisé contre les bactéries

Dans le cas des bactéries phytopathogènes, la lutte biologique consiste à contrôler ces dernières via l’utilisation d’agents de lutte biologique (appelés antagonistes), micro-organismes (bactéries, champignons), virus ou dérivés. Mais cette technique, complexe et longue à mettre en place pour les bactéries, est peu utilisée.

 

La lutte intégrée, un ensemble de techniques

La lutte intégrée peut se définir comme l’application de l’ensemble des techniques de lutte en ayant recours à des doses de produit chimique limitées au strict nécessaire afin de maintenir le taux de parasite phytopathogène en dessous du seuil à partir duquel apparaissent des dommages ou des pertes économiques inacceptables.

See all articles