Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

Assemblée Générale de la FDGDON, un combat mené depuis 30 ans pour réduire l’utilisation des pesticides

Written by Administrateur Modified on the

  • Lutte contre les aleurodes en Protection Biologique Intégrée (PBI)
  • Lutte contre le charançon du bananier

Charançon du bananier, vers blancs, mouches des fruits, la Réunion présente un contexte favorable au développement des maladies et des ravageurs dans les milieux cultivés. Parallèlement, peu de pesticides efficaces dans les conditions tropicales, sont autorisés par la réglementation française.

Les problématiques sanitaires soulevées par la lutte contre le charançon du bananier aux Antilles réalimentent le débat sur l’utilisation abusive des pesticides dans les milieux cultivés réunionnais. Le sujet est complexe car il faut savoir que les produits phytosanitaires utilisés à la Réunion sont moins efficaces qu'en région tempérée car les organismes nuisibles sont présents toute l’année avec des pics de croissance élevés. Les doses préconisées par la réglementation sont rarement suffisantes pour neutraliser les ravageurs.

Afin d'éviter les abus de pesticides, des méthodes de lutte alternatives au tout chimique ont été développées par la FDGDON et ses partenaires telles que la lutte mécanique (pièges, cages, ...), les barrières physiques (panneaux englués, filets anti-insectes, plantes-relais...), l'utilisation d'insectes utiles parasitant les ravageurs, les mesures préventives (prophylaxie). Ces moyens de lutte sont le plus souvent combinés de manière à obtenir une stratégie de lutte optimale, c'est la cas de la Protection Biologique Intégrée (PBI). Dans ce cadre, l'utilisation des pesticides ne se fait qu'en dernier recours et les produits utilisés respectent les insectes utiles.

Les producteurs devront de plus en plus se conformer aux exigences de qualité alimentaire et environnementale, ainsi qu'aux contraintes d'ordre réglementaire. La PBI est une démarche volontaire des agriculteurs et le temps donne de plus en plus raison à ces producteurs respecteux des équilibres écologiques et de la santé humaine. Leurs efforts seront récompensés car le consommateur moderne se dirige maintenant davantage vers des produits lui garantissant une sécurité alimentaire. Accompagner les producteurs dans la démarche de production de qualité qu'est la PBI : tel est le défi que la FDGDON s'est fixée pour demain au côté de ses agriculteurs.

See all articles