Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

Fruits et légumes : la filière s'organise

Rédigé par Administrateur Modifié le

Partager :
  • Fruits et légumes : la filière s'organise

"L'expérience montre que l'on est plus fort en étant groupé" indique Jean Yves Minatchy le président de la Chambre d'Agriculture. "Et la création d'une interprofession fruits et légumes est souhaitée par beaucoup et par le préfet et par Yves Jego, également".

La mise en place d'une telle interprofession doit ainsi soutenir les efforts réalisés par les maraîchers et les arboriculteurs fruitiers pour s'organiser et fournir un produit de qualité (traçabilité, fraîcheur,..) à moindre coût.

Elle doit aussi permettre de mieux rivaliser avec la concurrence des importations sur le marché des fruits et légumes réunionnais (filières ail, oignons, carotte) ; concurrence risquant de s'exacerber avec les accords de partenariats économiques (APE) et impliquant un regroupement des producteurs locaux dans le but de maintenir leur compétitivité et d'accroître la production locale à la Réunion.

Les acteurs agricoles locaux s'appuient également sur la volonté de l'Europe, à travers son programme POSEIDOM (programme d'options spécifiques pour l'éloignement et l'insularité des DOM) d'accorder un soutien accru aux producteurs de fruits et légumes organisés par le biais d'une bonification des interventions publiques et l'initiative commune de la la Chambre d'agriculture et du Département de lancer un dynamique pour permettre aux producteurs locaux d'intégrer le marché de la restauration collective.

Enfin, les objectifs des Cahiers de l'Agriculture visent à exporter 6 000 tonnes de fruits d'ici 2015 et l'initiative du secrétariat à l'outre-Mer d'accompagner les groupements desirant exporter sur les marchés internationaux à potentiel conséquent (Amirats Arabes Unis, Etats-Unis...)

Compte tenu de ces enjeux sur la filière fruits et légumes (marché de la restauration collective, APE, exportation), les groupements de producteurs et la Chambre d'agriculture demandent l'organisation d'une réunion entre les producteurs et une interprofession Fruits et Légumes. Cette structure devra être pilotée par les professionnels et devra s'atteler aux missions suivantes :

  • développer la concertation entre la production, la distribution et la transformation via les interprofession
  • organiser les productions et les marchés dans le but d'abaisser les coûts de production, d'asseoir la sécurité de l'approvisionnement et de pénétrer le marché local
  • renforcer l'image des produits réunionnais, notamment à l'export via des campagnes de promotion et la mise en place de signes officiels de qualité
  • structurer et organiser une démarche globale et cohérente de développement des exportations articulée avec une organisation et une rationalisation de la production local.

H. Cailleaux

Source : La Réunion Agricole n°9, novembre 2008

See all articles