Au pôle de protection des plantes (Réunion)
Science & recherche

Chercheurs, faites connaître vos travaux sur l'océan Indien et 
partagez vos connaissances dans cet espace !

Les tests sérologiques

Written by Administrateur Modified on the

  • Das-Elisa
  • anticorps monoclonaux

Les molécules d'origine parasite (particules virales, parois de micro-organismes...) peuvent agir comme antigène en induisant, dans les tissus des animaux à sang chaud, la formation d' anticorps avec lesquels elles réagissent spécifiquement. La réaction sérologique de fixation des anticoprs peut être observée in vitro en mettant en présence une suspension contenant les antigènes de l'agent pathogène et l' antiserum. La spécificité des réactions anticorps-antigène en fait un outil très performant pour le diagnostic des maladies.

L'utilisation d'anticorps monoclonaux est largement répandu en phytopathologie de par leur spécificité vis à vis d'un seul déterminant antigénique (épitope), leur homogénéité,et leur production continue et homogène en quantité illimitée.

Les principales techniques sérologiques sont :

L’immunoprécipitation

Cette technique est basée sur la formation d’agrégats bactéries/anticorps que l'on peut observer lorsque l'on mélange un extrait végétal infecté avec un antisérum spécifique. Ces agrégats sont insolubles et visibles à l’oeil nu ou en microscopie.

 

  • S'effectue sur lame, tube ou boite de Pétri.

 

 

  • Méthode rapide mais peu sensible

 

ELISA

Méthode qui a révolutionné le domaine du diagnostic. Son principe consiste à révéler l’interaction anticorps-antigène par le marquage des immunoglobulines à l’aide d’enzymes gouvernant une réaction colorée.

 

  • Méthode très utilisée
  • Simple d’utilisation, peu coûteuse, sensible et spécifique (en fonction des anticorps utilisés)

Deux méthodes sont fréquement utilisées :

Das-Elisa (Double Antibody Sandwich) :

Protocole Elisa le plus classique où l’antigène est coincé entre deux couches d’anticorps. L’intensité se mesure au spectrophotomètre à 405 nm.

 

  • Ce test présente une bonne sensibilité : (1 à 10 ng de virus, 107 bact / ml)

 

Tas Elisa :

Un anticorps secondaire est dirigé contre un anticorps primaire.

 

  • Méthode également sensible (10pg/ul virus, 106 bact/ml)

 

 L’immunofluorescence, méthode qui allie la microscopie et l’immunologie :

 

  • Méthode très utilisée en bactériologie
  • Sensible et spécifique (105 bact/ml) mais relativement longue et pas toujours facile à interprêter