Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Aina Rasamimanana : « Horeb, un label pour favoriser l’exportation des fruits et légumes de Madagascar »

Written by Quentin Ceuppens Modified on the

  • Aina

Faly et Aina Rasamimanana, fondateurs d'HOREB :

« HOREB, c'est un système de référence de qualité qui fait profiter toute la chaîne des valeurs ajoutées, du petit producteur à l'exportateur. C’est un label privé qui répond aux normes imposées par les marchés internationaux, tout en s’adaptant aux cultures et aux mentalités locales. Son objectif est de faire en sorte que les petits producteurs atteignent le niveau exigé par le marché international en fonction de leur réalité économique, sociale et politique.

L'essence même d’HOREB, c'est d'instaurer dès le départ une relation de confiance entre les producteurs et les exportateurs. Ensuite, il s'agit de veiller à ce qu’une partie des bénéfices de l'exportation des produits soit redistribuée sur le lieu de production, afin que le niveau de vie de producteurs s’améliore. En matière d’agroécologie, HOREB travaille avec un spécialiste et en étroite collaboration avec l’Université d’Etat de Timiryazev en Russie. Nous pratiquons de ce fait de nouvelles technologies en agronomie et en écologie comme les systèmes d’information géographiques, la production d’engrais écologique à partir des déchets recyclables et de nouvelles méthodes pour la protection et gestion dusol. En ce qui concerne la protection des sols, je pense notamment à la micro-irrigation des pieds de litchis et à la gestion de l’eau, zéro labour, cultures de rente, traitement sanitaire suivant les normes biologiques.

En trois ans, HOREB a soutenu et soutient encore 276 familles d'agriculteurs, producteurs de litchis. Ce qu'ils attendent de nous, c'est qu'on les aide à écouler leurs produits, ce que nous attendons d'eux, c'est qu'ils s'investissent dans de bonnes pratique de production. Ces familles utilisent maintenant aux champs comme à la maison des pratiques agroécologiques comme le compostage, la diminution de l'usage des pesticides, etc.   Avec HOREB, les producteurs sont formés à l'élaboration de plans d'application pour des bonnes pratiques standardisées.

Hygiène, Organisation et Restauration de l'Environnement et de la Biodiversité

"Hygiène, Organisation et Restauration de l’Environnement et de la Biodiversité" sont les trois grands chantiers d’HOREB.

Aujourd'hui plus que jamais, il faut être irréprochable sur les normes d’hygiène et la protection du consommateur. C'est pourquoi nous dispensons des formations de base sur les Bonnes Pratiques d’Hygiène sur le lieu de travail des producteurs.

De plus, tous les adhérents d'HOREB s'engagent à participer au reboisement. Nous replantons par exemple du bambou dans la zone Sud de Toamasina (Vohitranivona) ainsi que dans la partie Est d’Antananarivo (Avaratrambolo Talata Volonondry). Le bambou est une plante qui absorbe en général 30% de gaz carbonique de plus qu'un arbre. Non seulement il contribue à la lutte contre le réchauffement climatique, mais il peut aussi être utile dans la vie de tous les jours, car il est plus résistant et plus durable que le falafa, le matériau des maisons traditionnelles malgaches de la zone côtière.

Sur le plan de l’organisation, nous avons facilité l'accès aux zones les plus enclavées pour permettre le transport des produits. Nous avons aussi créé des"clusters", des coopératives, pour grouper ces petits producteurs.

C’est ainsi que le Cluster Fruits et légumes d'Analamanga (CFELA) est né en 2011, regroupant 150 producteurs afin de les aider à accéder au marché de l'exportation. Nous pouvons assurer la traçabilité des produits et suivre la quantité de produits disponibles, grâce à une base de données qui rassemble toutes les fiches individuelles de suivi des producteurs (région, lieu d'origine, produit, période de production, etc…). Ce cluster, CFELA, a permis de répondre à une commande de Faly Export en mai 2011 pour exporter des légumes à Mayotte. C'était une première et depuis, on exporte quotidiennement des fruits et légumes en conteneurs reefers pour Mayotte à un rythme de 2 conteneurs de 20 ‘’ toutes les quinzaines. Jusqu’alors, les producteurs  encadrés par PROSPERER, PSDR,PPRR sont des producteurs HOREB et il nous reste la partie Sud ouest à conquérir afin que HOREB puisse atteindre le niveau national.

Mais HOREB élargit sa vision puisque les producteurs de mangues de la Côte d’Ivoire sont en train de finaliser le protocole d’accord sur la formation HOREB  et la commercialisation de leurs produits en Europe sous le label HOREB pour cette campagne 2012 qui débutera fin mars. »

 

Aina Rasamimanana est aussi présidente du groupe de travail SYNAAA dans le cadre de l'Initiative Agroécologie Changement Climatique (IRACC).

 

 

 

Formation avec des producteurs à Alasora.
Alasora. Séance de travail avec les producteurs maraîchers (PROSPERER).
Séance de travail avec les producteurs d'oignons d'Anjozorobe.
Formation Hygiène avec les producteurs de pommes de terre d'Andramasina.
Liste complète des articles