Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Les mouches mineuses de feuilles

Written by AREU Modified on the

Classification

Nom commun Ordre / Famille Nom scientifique Plantes / Parties attaquées Localisation
Mineuse de feuilles Liriomyza spp. Plantes maraîchères et ornementales/Feuilles Maurice

Dégâts et symptômes

Ce ravageur est très polyphage. A l' île Maurice, il a été répertorié sur plusieurs plantes hôtes cultivées telles la tomate, le poivron, le melon, l'oignon, la pomme de terre et le petit pois. L'insecte a été aussi observé sur des mauvaises herbes (herbe Villebague, liane poc-poc, lastron etc...) et des plantes ornementales (dahlia, gerbera, balsamine, zinnia etc...). La larve creuse des galeries dans les feuilles et y passe les trois stades larvaires de son cycle. En fin de croissance, elle découpe une ouverture dans l'épiderme supérieur, s'échappe et s'enpupe dans le sol. Dans les cas d'attaque massive, les pupes peuvent rester sur les feuilles. La longueur et le nombre de galeries varient suivant le nombre d'oeufs déposés sur la feuille ainsi que l'ancienneté de l'attaque. Les dégâts peuvent aller jusqu'à une défoliation complète de la plante attaquée.

Plantes hôtes

Plante Degré d'infestation

Description

L'adulte est une petite mouche (1 à 3 mm de long). La tête est de couleur jaune, le thorax et l'abdomen gris-noirâtre et les pattes jaune-vif. Les oeufs sont très petits (0,2 x 0,1 mm), de couleur crème, translucide au début. Les oeufs sont partiellement enfouis sous l'épiderme des feuilles. La larve est incolore à la naissance et mesure 0,5 mm de longueur. Elle peut atteindre 3 mm au stade final de développement et est de couleur jaune-vif.

Instance de validation

En attente de révision.

Pays de rédaction

Maurice

Voir toutes les fiches phyto-description