Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

La mineuse de la tomate signalée à Mayotte

Written by Shannti Dinnoo Modified on the

  • Gelechiidae type © Povolny 1994

Les services de la DAAF de l’île de Mayotte ont confirmé la détection pour la première fois dans l’océan Indien de Tuta absoluta, papillon communément appelé « mineuse de la tomate ». Ce ravageur de la tomate et d’autres solanacées comme l’aubergine, le poivron et la pomme de terre provoque d’importants dégâts pouvant générer jusqu’à 80-100% de pertes.

Des mesures de destruction ont déjà été mises en œuvre par la DAAF dans les deux foyers concernés mais la plus grande vigilance reste de rigueur pour tous les acteurs de la filière de production. Du fait de la nuisibilité et de la forte capacité de dissémination de Tuta absoluta, tous symptômes sur des solanacées doivent être signalés au plus vite auprès des services au Service Régional de l’Alimentation. Les plants et le matériel végétal suspects devront être brûlés afin d’éviter toute contamination du reste de la parcelle ou serre et de leurs alentours.

Reconnaître la mineuse et ses symptômes

La mineuse de la tomate est un microlépidoptère de la famille des Gelichiidae.

Une fiche d’identification complète du LNPV est disponible ici :

Les larves se nourrissent dans tous les organes, quelque soit le stade de la plante. Ce sont les larves qui occasionnent les mines sur les feuilles en dévorant l’intérieur tout en laissant la surface intacte.

La meilleure solution : la prévention

Afin d’éviter l’introduction de ce ravageur, le meilleur moyen de lutte, selon le Ministère de l’Agriculture, est le renforcement des mesures prophylactiques, telles que :

 - le contrôle des plants dès la réception et ce avant leur repiquage ;

 - le contrôle des plantes adventices à l’intérieur et aux alentours des serres ou des parcelles cultivées, enéradiquant les solanacées ;

 - la protection des ouvertures des serres par des filets insect-proof afin d’empêcher toute pénétration de la chenille ou du papillon.

Par ailleurs, les voyageurs ne doivent en aucun cas ramener de solanacées et, de manière générale, de végétaux en provenance de Mayotte ou d'autres origines dans leurs bagages.

Note nationale d’alerte du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche :

En cas de suspicion d’infestation, contactez le Service de l’Alimentation DAAF/SALIM :
+262 262 33 36 68 ou +262 262 33 36 70
See all articles