Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

Un cadre pour favoriser et sécuriser les échanges de produits horticoles dans la zone

Rédigé par Administrateur Modifié le

Partager :

L’objectif de cet atelier était de présenter des cahiers des charges phytosanitaires dans le cadre des échanges bilatéraux de végétaux entre pays de la zone.
Ces cahiers des charges sont généralement établis à la demande des pays importateurs pour s’assurer que les conditions de production et/ou de contrôle dans le pays exportateur répondent à des normes présentant suffisamment de garanties pour autoriser l’importation de végétaux à risques sur le plan phytosanitaire.

Maurice et Madagascar ont, par exemple, conclu un accord bilatéral pour l’importation à Maurice de pommes de terre de consommation produites dans la région d’Antsirabe réputée exempte de nématodes de la pomme de terre et de ver blanc de la canne à sucre. Cet accord a notamment été conclu après la visite d’inspecteurs phytosanitaires mauriciens dans la région d’Antsirabe et la présentation par Madagascar d’un cahier des charges pour le contrôle à la production.

Développement de la filière oignons à Madagascar pour l'export à la Réunion

L’atelier de travail proprement dit a été précédé d’une présentation par M. Yannick Souche, agriculteur à la Réunion et administrateur de la coopérative VIVEA, d’un projet de développement de la filière « oignons de consommation » à Madagascar. La Réunion ne produit qu’un dixième, soit 1 000 tonnes, des besoins en oignons de sa population. Afin d’assurer un meilleur approvisionnement en oignons, la coopérative VIVEA a mis en place un projet de développement de la filière oignons en partenariat avec des associations paysannes reconnues de Madagascar (342 producteurs sont concernés). Pour ce qui concerne le contrôle phytosanitaire, les oignons subissent une fumigation avant leur départ de Madagascar, ce qui élimine les organismes nuisibles de quarantaine interdits d’introduction à la Réunion.

Les filières concernées pour de futurs échanges dans la région

De manière générale, les îles de la région de l’Océan Indien ne sont pas autosuffisantes pour un certain nombre de produits agricoles, en particulier : les pommes de terre, les oignons, l’ail, les légumineuses, le maïs, les fruits des régions tempérées (pommes, poires, raisin, etc.) et autres. Madagascar est également importatrice de produits agricoles mais elle a un fort potentiel pour approvisionner ses partenaires de la COI.

Des cahiers des charges phytosanitaires pour favoriser et sécuriser les échanges

Les participants de l’atelier ont défini un cadre général pour l’établissement de cahiers des charges phytosanitaires (semences, zones de production, producteurs, parcelles, encadrement, pratiques culturales, contrôle phytosanitaire à la production, opérations post-récolte, agréments, conditionnement et transport). Des projets de cahiers des charges ont été rédigés pour les fruits, le haricot vert et la patate douce.

Ces cahiers des charges devront dans le futur être intégrés dans le cadre d’accords commerciaux globaux incluant notamment les aspects relatifs à la qualité des produits.

See all articles