Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

Bilan phytosanitaire positif après 5 ans de PRPV !

Written by Administrateur Modified on the

L'atelier régional sur les problématiques phytosanitaires a été l’occasion de faire le bilan de :

  • la situation phytosanitaire dans les pays de la COI après cinq ans de PRPV et d’établir des perspectives de renforcement du contrôle phytosanitaire à la production et à l’importation,
  • l’homologation et du contrôle de la qualité des produits phytopharmaceutiques,
  • des analyses de résidus de pesticides et les perspectives de renforcement du contrôle sanitaire des denrées alimentaires d’origine végétale.

Contrôle phytosanitaire : des progrès indéniables !

  • En terme de réglementation sur le contrôle phytosanitaire, tous les pays de la COI en dehors des Seychelles ont adopté une nouvelle législation conforme aux exigences de la convention internationale pour la protection des végétaux (CIPV) et de l’accord SPS de l’OMC relatif à l’élimination des barrières techniques au commerce.
  • 57 inspecteurs phytosanitaire des pays formés à la Réunion. Ils disposeront bientôt d'un guide de l’inspection phytosanitaire.
  • La base de données régionale des organismes nuisibles (accès actuellement restreint) est en cours d'alimentation/validation : 3 880 organismes nuisibles déjà référencés !

Pesticides : des points marqués pour la qualité

  • 367 échantillons analysés au laboratoire d'analyse de pesticides de Madagascar (méthodes CIPAC) pour leur conformité. A partir de 2005 : diminution des cas de non-conformité à Madagascar et surtout à Maurice. Cette amélioration est liée à la formation et la sensibilisation des distributeurs à Madagascar (assistance PRPV) et à Maurice (CropLife Mauritius).
  • 136 échantillons de tomate (prélevés en 2006/2007) analysés au laboratoire GIRPA pour les résidus de pesticides. Résultats en cours d'analyse.
  • 113 essais pour l'homologation de produits pour des usages mineurs avec un taux de réussite de 72 %. Chaque pays de la COI était en charge de 4 essais pour 6 couples culture / organisme nuisible. Les services en charge des expérimentations avaient été formés au préalable à la Réunion aux Bonnes pratiques d'expérimentation (BPE). A l'issue des essais, 21 usages ont été jugés homologables.
  • 32 essais de lutte alternative (sur melon, courgette, chou, tomate, haricot vert, pomme de terre, agrume, bananier, taro, maïs) , dont les résutats ont été pour la plupart satisfaisants. Il s’agit maintenant de vulgariser largement ces itinéraires auprès des producteurs grâce à la diffusion de fiches techniques et, si possible, de démonstrations dans les zones de production.

Des efforts à poursuivre pour :

  • Renforcer le réseau régional, la protection du consommateur, de l'environnement
  • Développer les filières horticoles
Liste complète des articles