27e conseil des Ministres de la COI
Espace professionnel

Professionnels de l'agriculture, gestionnaires d'espaces verts
ou naturels, informez-vous et échangez sur cet espace !

Filière haricots secs malgache : quand les acteurs se rencontrent…

Rédigé par Administrateur Modifié le

Partager :
Facebook Twitter
Stumbleupon del.icio.us Linked in Linked in

La plate-forme haricot sec rassemble producteurs, chercheurs du FOFIFA, ingénieurs du CTHA et représentants de diverses institutions oeuvrant dans le développement rural et plus particulièrement dans la filière haricot sec, tels que le BAMEX, le Ministère du Commerce, le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, l’Office Nationale de la Nutrition, le programme SAHA, AMADEA, AFDI-PSA. Le 23 mai dernier, les thèmes suivants ont été abordés :

  • La récapitulation de l’ensemble des activités menées au cours de la campagne 2006, intervention effectuée conjointement par le responsable de la filière haricot sec recruté par le Programme SAHA et le CTHA et le responsable de filière légumes secs du FOFIFA de Tuléar
  • La définition des activités à programmer pour la campagne 2007/08,
  • La présentation de la société italienne ACOS, qui travaille sur la culture du haricot sec avec de nombreux pays d’Afrique et d’Amérique (réalisation d’expérimentations, collectes de grains pour approvisionner le marché italien…) et souhaite mettre en place une collaboration avec les producteurs de haricot sec malgache sur le lingot blanc,
  • L’intervention du représentant de l’Office National de la Nutrition sur la place du haricot sec dans la nutrition,
  • L’organisation générale de la filière haricots secs.

Le problème de l’approvisionnement en semences de qualité, principal frein identifié au développement de la culture du haricot sec à Madagascar devrait être résolu dans les 3 années à venir. Cette production de semences de haricots secs intéresse de nombreux producteurs comme en témoignent les importants taux de participations aux formations organisées dans les zones à fort potentiel de production telles que Morondava, Tuléar, Fianarantsoa, Manakara, Soavinadriana,...

Cette rencontre a également été l’occasion de promouvoir les recettes à base de haricots secs, en particulier à travers une dégustation de sambos fourrés d’une purée de haricots secs épicée et mélangée à de la viande hachée.

Doris RAKOTOARISOA

Source : TSARAMASO Informations, le mensuel d'information du programme Haricot Sec à Madagascar

Liste complète des articles