Au pôle de protection des plantes (Réunion)
Science & recherche

Chercheurs, faites connaître vos travaux sur l'océan Indien et 
partagez vos connaissances dans cet espace !

Michel Roux-Cuvelier : "Germination : vers la création d’un réseau régional autour des ressources génétiques végétales agricoles"

Rédigé par David JOSSEROND Modifié le

Partager :
  • Michel Roux-Cuvelier

Le séminaire de lancement du projet de coopération régionale "Germination" (Genetic Resources Management in Actions Towards an Indian Ocean Network), porté par le Cirad, se tenait du 18 au 20 février 2014 au Pôle de Protection des Plantes (3P) à Saint-Pierre (Réunion). Interview de Michel Roux-Cuvelier, coordinateur scientifique du projet.

Présentez-nous brièvement le projet Germination ?

- Germination (Genetic Resources Management in Actions Towards an Indian Ocean Network) est un projet de coopération régionale dans l’Océan Indien qui a pour objectif la conservation, la préservation et la valorisation des ressources génétiques végétales agricoles (RGVA). D’une durée de 18 mois, ce projet va rassembler pas moins de 27 partenaires (institutionnels, organismes publics, entreprises privées...). Une des originalités du projet est d’ailleurs l’implication, dès son origine, de partenaires privés qui seront notamment mis à contribution dans le domaine de la valorisation. 

Quels sont plus spécifiquement les objectifs du projet ?

- Il s’agira dans un premier temps de construire et d’animer un réseau régional d'acteurs impliqués dans la conservation, la gestion et, la valorisation des RGVA dans les pays de la zone sud-ouest de l’océan Indien et de réaliser un inventaire, le plus exhaustif possible, de ces ressources. En parallèle, le développement d’outils de communication, notamment web, entre l’ensemble des partenaires de la zone, devrait permettre de favoriser la structuration de ce réseau. Un outil de gestion des données, prenant en compte les spécificités de chaque pays partenaires, sera enfin développé afin de structurer et rendre visibles les données collectées. A terme, un nouveau projet proposant des stratégies pour répondre aux défis de la sécurité alimentaire et de la préservation de l’agro-biodiversité dans les pays de la zone sera élaboré.

Comment est née l’idée d’un tel projet ?

- L’approvisionnement en semences et plants de qualité dans la zone océan Indien a toujours été une question récurrente abordée par l’ensemble des partenaires. Derrière cette question est rapidement apparue la nécessité de s’intéresser plus spécifiquement aux ressources génétiques locales, à leur conservation et leur préservation, ne serait-ce que dans un souci de sécurité alimentaire des populations. Or, aucun projet ne se proposait de réfléchir de manière spécifique sur cette thématique. C’est ainsi qu’est né le projet Germination, qui outre les aspects de conservation de l’agro-biodiversité, fait la part belle à la valorisation des ressources.

Quelles sont ces ressources génétiques que le projet Germination souhaite préserver et valoriser ?

- C’est justement l’objet de l’inventaire que nous allons réaliser, et que nous souhaitons le plus exhaustif possible. On va toutefois probablement, dès la fin de cet inventaire, se focaliser sur des espèces sous-utilisées ou "espèces orphelines". Je pense notamment aux Tsiperifery (poivres sauvage), espèces endémiques de Madagascar, ou au fruit à pain aux Comores, dont la conservation et la valorisation semblent aujourd’hui indispensables en termes de sécurité alimentaire, et sur lesquels on ne dispose que de très peu de données scientifiques fiables.

  • Pays partenaires : France (Réunion), Madagascar, Ile Maurice (et Rodrigues), Seychelles, Comores et Tanzanie (et Zanzibar)
  • Programme, informations & contact : Michel Roux-Cuvelier - coordinateur du projet GERMINATION
See all articles