Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Récolter au bon moment pour mieux conserver les fruits

Written by Administrateur Modified on the

  • Appareil de mesure de la fluorescence pour déterminer le stade de récolte.

Déterminer pour chaque mangue d’un arbre quand la récolter pour pouvoir la conserver et exporter des lots homogènes sans perdre en qualité, c’est le défi qu’ont relevé les chercheurs du Cirad à la Réunion.
 Comment ? «  Grâce à une mesure non destructive de la maturité physiologique du fruit qui est déterminée sur la peau au niveau de l’extrémité de la mangue », précise Mathieu Léchaudel. D’abord testée sur la variété Cogshall, la technique de mesure va être validée sur d’autres variétés présentes à la Réunion (variétés locales et internationales) dans le cadre d’un projet d'innovation et de partenariat de deux ans (Approche intégrée de la filière mangue à la Réunion) financé par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche. L'idée est de développer un appareil de mesure pratique pour les producteurs (après la construction d’un dossier de dépôt de brevet sur cette technique de mesure) qui donnera une valeur du niveau de maturité du fruit. En fonction de cette valeur, le fruit pourra ou non être récolté. Cette valeur sera adaptée selon la variété de mangue et la mise en marché souhaitée.

Des mangues qui se conservent mieux à froid et mûrissent sans perdre en qualité

« Les premiers résultats sur la variété Cogshall montrent que les fruits récoltés à un niveau de maturité plus précoce que le stade ‘point jaune’ peuvent être conservés au froid (12 °C) durant une dizaine de jours, puis mûrir après remise à température ambiante sans perte marquée en qualité (gustative, visuelle, nutritionnelle), comparés à des fruits récoltés au stade point jaune », explique Jacques Joas, chercheur au Cirad à la Réunion. Des résultats très encourageants.

Améliorer encore la conservation…

Pour bien conserver les fruits, il faut, entre autres, pouvoir contrôler leur intensité respiratoire et leur vitesse de déshydratation (pertes en eau). Outre le froid, différentes techniques existent : enrobage, emballage sous film, contrôle de l'atmposhère.

Dans le cadre d'un projet d'innovation et de partenariat, l'incidence sur la qualité du couplage "enrobages (cires)-mise en froid" sera étudiée. L'adaptation du conditionnement des fruits à la mise en marché sera également évaluée, avec l'Armeflhor, partenaire professionnel du Cirad.