Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Les stocks de pesticides obsolètes aux Comores

Written by Administrateur Modified on the

La présence de stocks importants de pesticides obsolètes a été constatée sur le territoire national. Ils sont stockés dans un magasin se trouvant à Serehini dans la région de bambao au centre de la grande Comore.

Ce magasin construit en brique depuis les années 80, contient environ 30 tonnes des pesticides, remis aux Comores par le japon sous forme de don non remboursable. La plupart des emballages et étiquettes étaient écrits en japonais, difficile à lire pour les comoriens.
Il ne reste actuellement que des insecticides dans ce magasin par contre dans celui se trouvant au ministère de l’agriculture de Mohéli, 129kg de produits périmés provenant du don japonais ont été enregistrés. Il s’agit du ridomyl (5kg) ,du methyl tiophanate (68 kg) et du dazomet (56kg). A Anjouan, aucun magasin contenant des pesticides obsolètes ni dépôt quelconque n'a été dénombré.

La majorité des dépôts des pesticides ne répondent pas aux normes de protection et ne sont pas soumis à aucun contrôle.

D'autre part, des quantités importantes des pesticides ont été retrouvées dans les maisons des paysans sans précaution particulière, ce qui peut faciliter la contamination des objets. Les mesures de protection ne sont pas respectées et les emballages sont jetés dans la nature.
Actuellement les jeunes agriculteurs du pays ont tendance à développer le maraîchage. C’est le secteur où, on utilise plus des pesticides.

Ainsi, une augmentation de la production maraîchère est envisageable pour les cultures de tomate, pomme de terre et choux.