Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Les virus du vanillier

Written by Administrateur Modified on the

Classification

Nom commun Ordre / Famille Nom scientifique Plantes / Parties attaquées Localisation
Virus de la mosaïque du concombre Cucumovirus Cucumber mosaic virus (CMV) Feuilles, lianes, fleurs Mondiale
Virus de la mosaïque du Cymbidium Potexvirus Cymbidium mosaic virus (CymMV) Liane Mondiale
Virus des tâches annulaires de l’Odontoglossum Tobamovirus Odontoglossum ring spot virus (ORSV ) Les orchidées ornementales Mondiale
Virus de la mosaïque de la pastèque Potyvirus Watermelon mosaic virus (WMV) Feuilles Mondiale
Virus de la mosaïque commune du haricot Potyvirus Bean common mosaic virus (BCMV) Feuilles Mondiale
Virus de la mosaïque du vanillier Potyvirus Dasheen mosaic virus (DsMV-Van) Mondiale
Mosaïque jaune du haricot Potyvirus Bean yellow mosaic virus (BYMV) Mondiale
Potyvirus Cowpea Aphid borne mosaic virus (CABMV) Mondiale
Potyvirus Wisteria Vein mosaic virus (WVMV)
Potyvirus Ornithogalum mosaic virus (OrMV )

Dégâts et symptômes

Les symptômes diffèrent selon le virus.

 

  • Le CMV engendre divers symptômes selon l’organe : les feuilles sont rétrécies et déformées, les lianes sont rabougrie, et les fleurs sont soit absentes, soit stériles,
  • Les potyvirus se manifestent essentiellement sur les feuilles : des bords ondulés, des surfaces irrégulières (gaufrage), des variations de couleurs (mosaïque),
  • Le CymMV se repère au niveau des feuilles uniquement : des stries claires sont parfois visibles sur la face inférieure de celles-ci,
  • L’ORSV n’engendre par de symptômes chez le vanillier mais souvent chez les orchidées ornementales.

Plantes hôtes

Plante Degré d'infestation

Différentes adventices peuvent être hôtes de virus et servir de réservoirs aux viroses. Elles n’expriment pas toujours la maladie. Parmi elles : Commelina diffusa est un réservoir fréquent de CMV ; les Fabacées et Curcubitacées hébergent des potyvirus ; et les orchidées ornementales le CymMV et l’ORSV.

Modes de contamination

Il existe trois voies de contamination du vanillier :

 

  • Par les plants mères : si les boutures sont prélevées sur des lianes infectées, les lianes cultivées seront virosées.
  • Par le suc des plantes lors de blessures : lorsqu’on manipule les plants (lors du bouclage, du pincement ou du mariage) il est possible de les blesser. Si ce plant est déjà infecté, les mains et les outils qui ont servi à ces traitements sont alors porteurs de virus et peut les transmettre à des plants sains,
  • Par les pucerons : ce sont les vecteurs les plus importants des virus du vanillier. Ce mode de transmission débute par l’acquisition du virus par le puceron sain après avoir piqué un vanillier malade pour se nourrir. Ce puceron, alors porteur du virus, peut ainsi transmettre la maladie à un vanillier sain (par piqûre). Les pucerons transmettent les potyvirus et le CMV.

Pays de rédaction

France-Réunion

Méthode de lutte

Voir toutes les fiches phyto-description