Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Méthode de lutte contre les insectes piqueurs du fraisier : pucerons et thrips

Modified on the

Lutte intégrée

Il existe un cortège d’ennemis naturels qui est souvent suffisant pour contrôler les populations sans recours à la lutte chimique. Par exemple, les populations de pucerons sont assez bien contrôlées par des microhyménoptères du genre Aphidius et Aphelinidae, des prédateurs tels que les Coccinelles, les Syrphes, les Chrysopes et le Hémérobes, les aleurodes par des Encarsias ou encore les Orius contre les thrips.

La lutte chimique doit être raisonnée de façon à préserver l’entomofaune des auxiliaires. Les interventions ne se justifient qu’à partir d’un niveau de population : par exemple, dans les conditions de cultures tempérées, les traitements anti-pucerons ne sont déclenchés à partir de 5 à 10 individus par plant; il est possible de traiter en localisé sur les foyers et de toujours bien traiter la face inférieure des feuilles.

Lutte prophylactique

Eliminer les vieilles feuilles source de foyers d’infestation et veiller à éliminer les adventices « refuges » de ces insectes.

Pays de rédaction

France-Réunion