Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Une forêt originelle recréée à la Grande Chaloupe

Written by Camille Gilles Modified on the

  • Plantation d'espèces endémiques de la forêt semi-sèche

C’est dans les Hauts de la Grande Chaloupe que 38 350 plants d’espèces endémiques ou indigènes de La Réunion ont été mis en terre cette année. Le projet Life+ Corexerun vise à restaurer, protéger voire recréer une partie de la forêt semi sèche de l’île.

À l’origine, la forêt semi sèche couvrait 56 800 ha sur la côte Ouest entre Saint-Denis et Saint-Pierre.  Aujourd’hui, il n’en reste que 1% dont 255 ha estimés sur le site de la Grande-Chaloupe. Dans le cadre de son programme  « Life+ » biodiversité, l’Union européenne  co-finance un grand projet de restauration  de ce type de forêt à la Grande-Chaloupe, à hauteur de 2,6 millions d’euros sur cinq ans (2009-2013). Ce projet coordonné par le Parc national de La Réunion est soutenu par la Région, le Département, la DEAL et le Conservatoire du littoral. De nombreux acteurs de l’environnement participent au projet en réalisant des études (CBNM, Université et CIRAD) ou une partie des travaux de restauration (ONF, GCEIP).

Il s’agit d’une part de restaurer et de protéger durablement 30 hectares répartis en dix parcelles, mais aussi de recréer entièrement le milieu originel sur une parcelle d’un seul tenant de 9 ha sur le plateau dominant la Grande Chaloupe côté Possession.

Ainsi, entre août 2011 et février 2012, des équipes spécialisées ont réalisé les travaux de lutte contre les espèces exotiques envahissantes sur ces 39 ha. Les opérations de plantation sur les zones de restauration et de reconstitution ont commencé en janvier dernier et se sont terminées début avril. 33 000 arbres ont donc été plantés sur la zone de reconstitution et 5 050 sur celles de restauration.

La récolte de semences se poursuit afin de préparer la prochaine saison de plantation et atteindre l’objectif de 58 000 plants réintroduits dans le milieu naturel d’ici 2013.

Cette renaissance d’une parcelle de forêt semi-sèche enthousiasme et mobilise des bénévoles, habitants de la Grande-Chaloupe, salariés d’entreprises, enfants des écoles qui régulièrement participent à des opérations de plantation.

A votre tour, si cela vous intéresse, en juillet et août prochain, un samedi sur deux, la SREPEN organisera avec des volontaires des opérations de désherbage sur le site autour des arbres plantés.

Le projet Life+ Corexerun s’achèvera en 2013. Mais il faudra encore des décennies avec une surveillance constante du massif pour que le site retrouve en partie l’aspect qu’il offrait aux premiers hommes qui ont touché notre île.

See all articles