Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

Pourquoi les végétaux doivent-ils subir un contrôle ?

Rédigé par Administrateur Modifié le

Partager :

Dans l'océan Indien, plusieurs millions de personnes vivent directement de l’agriculture. Les ravageurs des cultures constituent de véritables « calamités agricoles ». La meilleure façon de prévenir ces risques est de contrôler l'importation des végétaux dès leur arrivée dans un pays en les soumettant à des observations et des analyses.

 En 1972,  le ver blanc , un hanneton en provenance de Madagascar a été introduit par inadvertance à l'île de la Réunion. Ses ravages ont été catastrophiques : 600 000 € de perte pour la filière Canne à Sucre.

 En 1997, un virus spécifique à la Tomate,  le virus des feuilles jaunes en cuillère (TYLC) , a été introduit à la Réunion. Cette maladie incurable s’est attaquée aux plantations des maraîchers dont certains ont perdu la totalité de leur production.

Le contrôle des végétaux a aussi pour but de protéger l'environnement. Les îles de l'océan Indien abritent des écosystèmes insulaires tropicaux particulièrement fragiles et uniques au monde. Certaines espèces végétales introduites peuvent s’adapter au nouveau milieu, devenir envahissantes et menacer ensuite les espaces naturels.

En 1846, la Vigne Marronne, Rubus  alceifolius,  fut introduite à la Réunion en provenance d’Asie du sud-est. Cette plante est une ronce pouvant atteindre 12m de long qui étouffe la végétation indigène. Bilan : L’ONF investit chaque année près de 120 000 € pour lutter contre ces pestes végétales.

C’est pourquoi, dans les îles de l'océan Indien, tous les végétaux et produits végétaux de toutes origines sont soumis au contrôle phytosanitaire à l'importation.

Pour en savoir plus sur le contrôle phytosanitaire, visualisez la vidéo suivante :

 

See all articles