Bandeau Formation & éducation
Formation & éducation

Professionnels de l'agriculture, étudiants, ou simples curieux,

(in)formez-vous et échangez sur cet espace !

12 mesures pour promouvoir une alternative aux pesticides

Written by Administrateur Modified on the

Le député Antoine Herth a présenté le 19 avril son rapport visant à développer des méthodes de biocontrôle et protéger les végétaux par l'utilisation de mécanismes naturels. Objectif : promouvoir des alternatives aux produits phytosanitaires chimiques. Douze propositions répondant à 4 priorités ont été retenues par le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, dans une feuille de route « biocontrôle ». Elles seront mises en oeuvre ''au cours des deux prochaines années'', a annoncé le ministre le mercredi 20 avril. Ces mesures s'inscrivent dans le cadre du plan Ecophyto visant à réduire "si possible'' de 50 % les pesticides d'ici 2018.

La feuille de route « biocontrôle » sera soumise au Comité national d’orientation et de suivi du plan Ecophyto 2018.

Les 12 propositions de la feuille route française "biocontrôle"

PRIORITÉ 1 : Encourager les agriculteurs à utiliser les pratiques de biocontrôle pour la protection de leurs cultures

1. Faire s’engager tous les professionnels à promouvoir les stratégies de biocontrôle, lorsqu’elles existent

2. Mettre l’accent sur le biocontrôle lors des formations « Certiphyto »

3. Valoriser les résultats de fermes du réseau Ecophyto (DEPHY1) et du réseau de lycées agricoles intégrant la thématique du bio-contrôle, pour faciliter la démonstration et la diffusion des connaissances auprès des exploitants agricoles.

4. Enrichir les « Bulletins de santé du végétal » d’informations techniques adaptées à l’utilisation optimale du biocontrôle :
Dès 2011, de nouveaux éléments d’information technique relatifs aux microorganismes, macroorganismes, phéromones, et auxiliaires de culture, seront ajoutés aux Bulletins hebdomadaires

5. Mieux utiliser les mesures agro-environnementales territorialisées « réduction des produits phytosanitaires » en favorisant les démarches collectives et l’utilisation de produits de biocontrôle

PRIORITÉ 2 : Promouvoir l'innovation pour le développement de nouvelles techniques sûres et efficaces

6. Publier d’ici fin 2011 le décret relatif aux macro-organismes non indigènes utiles aux végétaux, notamment dans le cadre de la lutte biologique :
Le décret sécurise et fiabilise l’entrée sur le territoire des macro-organismes, notamment à des fins de recherche en milieu confiné.

7. Inscrire dans les priorités des appels à projet de recherche Ecophyto 2018 les questions soulevées par le transfert de l’innovation à méthodes appliquées :
Ces financements devront favoriser les travaux de recherches appliquées ou de partenariats permettant d’améliorer la formulation, les conditions de conservation, la logistique de transport et d’approvisionnement et l’optimisation de l’application sur les cultures.

PRIORITÉ 3 : Favoriser la mise en marché des produits de biocontrôle

8. Faciliter la préparation de dossiers d’évaluation et de demande d’autorisation
Dans le cadre du plan Ecophyto 2018, inscrire un soutien financier de 600 jours ingénieurs (près de 200 000 euros) au développement des produits biologiques

9. Accélérer la mise sur le marché de nouvelles techniques
Publier la première liste des substances autorisées pour les préparations naturelles peu préoccupantes et l’arrêté d’autorisation du purin d’ortie. La mise sur le marché et les reconnaissances mutuelles vont être accélérées, et la mise sur le marché des produits autorisés dans les pays tiers sera facilitée.

10. Proposer d’ici fin 2012, au niveau européen, des méthodes d’évaluation adaptées aux produits de biocontrôle

PRIORITÉ 4 : Mieux informer les professionnels et suivre le développement de ces usages

11. Assurer la promotion des techniques de biocontrôle au travers de plateformes d’échanges de bonnes pratiques Ecophyto 2018 :
Cette promotion se fera au travers d’outils Internet permettant à un public le plus large possible de s’approprier ces techniques nouvelles. Elle est destinée à faciliter les échanges d’informations entre les acteurs et assurer une information régulière sur l’avancée des travaux conduits dans le cadre du développement de nouveaux produits de biocontrôle.

12. Distinguer les différents usages de protection des cultures selon le modèle pédagogique du feu bicolore et valoriser ceux liés à des techniques de biocontrôle

Sources :

Actu-environnement
Site internet du Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche,...

See all articles