Bandeau_EPIBIO Accéder au portail Bio & Agri

Interview - Hasina Ny Aina Rasoamanana, gagnante du 1er prix du jury professionnel du concours « Ma thèse en 180 secondes »

Written by Clara Grondin Modified on the

  • Hasina Ny Aina Rasoamanana gagnante du concours Ma Thèse en 180 secondes

Bonjour Hasina, félicitations pour ta victoire au concours "Ma Thèse en 180 secondes". Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et sur ton parcours ?

Hasina, j'ai 25 ans et je suis doctorante à l'UMR-PVBMT qui est l'Unité Mixte de Recherche qui réunit le CIRAD et l'Université de La Réunion. De 2011 à 2016, j'ai réalisé une étude agronomique à l’École Supérieure des Sciences Agronomiques de Madagascar. En 2017, j'ai obtenu une bourse de l'Université de La Réunion pour faire un Master 2 - BEST-T (Biodiversité des EcoSystèmes Tropicaux Terrestres). J'ai effectué mon stage de Master 2 dans l'équipe Ralstonia de l'UMR-PVBMT et ma thèse, actuellement, est en continuité avec ce stage.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de participer au concours « Ma Thèse en 180 secondes ? »

J'ai eu envie de participer à ce concours pour plusieurs raisons. C'était un défi personnel de réussir à parler devant un public. Ce n’est pas toujours évident et j'ai dû faire plusieurs exercices de relaxation avant de pouvoir me détendre. J'ai également voulu faire connaître mon sujet de thèse car même mes parents ne savent pas réellement sur quoi je travaille.  "Ma Thèse en 180 secondes" c'est aussi un véritable show car les doctorants essaient de vulgariser leurs sujets de thèse d’une manière ludique (avec des gestes, des exemples du quotidien etc.) et c’est un réel défi de pouvoir parler de choses si compliquées d’une manière simple et concise. J'ai également des amis qui ont participer à ce concours avant moi et qui m'ont incité à le faire.

Qu’as-tu ressenti au moment où on t’a annoncé comme gagnante ?

J’étais très émue et je ne m’y attendais pas du tout parce que je n’avais pas pu préparer l’évènement. Je n’ai pas suivi de formation pitch comme les autres candidats. Les autres ont pu avoir un coach pour les guider sur leur prestation scénique mais je n'étais pas là à ce moment-là. Et je n'ai pas participé à Ma Thèse en 180 secondes avec spécialement l’envie de gagner. Je ne voulais pas me mettre cette pression-là. Il y avait de très bons candidats alors je n’osais pas espérer.

Ta thèse porte sur la « Biologie des populations du complexe d’espèces Ralstonia solanacearum à Madagascar et dans le sud-ouest de l’océan Indien »,pourquoi as-tu choisi ce sujet ? Peux-tu nous en dire plus ?

Depuis mes études universitaires, je me suis toujours intéressée aux maladies des plantes. C’est pourquoi, lors de mon Master 2, j'ai recherché un stage dans le domaine de l’épidémiologie végétale. L’équipe travaillant sur Ralstonia à l’UMR PVBMT a répondu à mon appel et le sujet qu’ils m’ont proposé m’a intéressé parce qu’il étudiait le problème du flétrissement bactérien causé par le complexe d’espèces Ralstonia solanacearum à Madagascar (mon pays d’origine). Après mon stage, le Pr. Stéphane Poussier qui était mon encadrant de stage, m’a proposé de faire cette thèse qui est la continuité de mon sujet de Master 2 .

Comment vois-tu ton avenir ? Quel est ton objectif professionnel in fine ?

Après ma thèse, je souhaiterai continuer dans le domaine de la protection des plantes en tant qu’enseignante, ingénieure ou chercheure.

Sur le même sujet, retrouvez notre article à propos du concours ici

See all articles