Germination bannière 3 Accéder au portail Bio & Agri

Améliorer la production de plants sains de vanillier pour soutenir une filière en difficulté

Rédigé par Sarah Detournay Modifié le

Partager :
  • Formation vanillier nov2019 - bassin plat

Une filière en crise

Les pays de la COI, et en premier lieu Madagascar, produisent 80 % de la production mondiale de vanille (environ 1700 tonnes par an). La crise qui secoue actuellement la filière vanille met en péril l’approvisionnement du marché et surtout les revenus à moyen terme des 100,000 familles paysannes qui produisent la vanille à Madagascar.

Cependant, le vanillier est sujet à plusieurs risques sanitaires et en premier lieu aux infections fongiques et virales qui diminuent fortement la production. Aussi, le projet Germination a organisé du 19 au 27 novembre 2019 une formation sur les méthodes de production de plants sains de vanillier à destination de cinq partenaires majeurs du projet*.

Au programme : des cours théoriques en alternance avec des travaux pratiques au laboratoire sur les méthodes de détection des virus et sur la culture in vitro de vanillier.

Des travaux pratiques pour dépister le CymMV

La formation a débuté par une journée d’informations générales sur le vanillier (historique, biologie, reproduction, espèces, diversité), sur les principales contraintes pour la production d

e la vanille (maladies virales et fongiques, ravageurs, etc.) et sur les stratégies de lutte préventive ou de biocontrôle.

Mercredi 20 et jeudi 21 novembre, les stagiaires se sont rendus à la station de Bassin Plat du Cirad pour observer la conduite d’une vanilleraie sous ombrière ainsi que des démonstrations de pollini

sation manuelle. Ils ont découvert la collection internationale du CRB Vatel qui comprend 30 espèces du genre Vanilla et 700 accessions.Ils ont également effectué des prélèvements de feuilles de vanille en vue des travaux pratiques en laboratoire.

De retour dans les labos du 3P, les stagiaires ont réalisé des dépistages du virus CymMV sur les feuilles de vanille prélevées grâce à des tests immunologiques (ELISA et Immunostrip) et se sont familiarisés avec les méthodes de biologie moléculaire (PCR, LAMP). 

Rencontre avec des professionnels de la vanille

Une deuxième partie de la formation était consacrée à la culture in vitro (CIV). Après une présentation générale des principes et applications de la CIV, les stagiaires ont préparé les milieux et ont réalisé la mise en culture de vitroplants de vanille. Ils ont également pu échanger avec le responsable de la société VitroRun, un laboratoire réunionnais de production de plantes in vitro hébergé au 3P.

« Les présentations des différents formateurs et les travaux pratiques m'ont apporté de nouvelles notions techniques sur la méthode ELISA et la multiplication in vitro : les démarches à suivre, les produits nécessaires, les précautions à prendre contre les différents types de contaminations et l'importance du dispositif de collection de variétés saines ou non utiles pour le test ELISA. Je suis aussi maintenant capable de renseigner nos clients sur les démarches à suivre avant de penser à la production de vitroplants. », confie Lala RALAIAVY, Directeur Exécutif Adjoint du Centre Technique Horticole de Tamatave (CTHT).

Au cours du weekend (samedi 23novembre), les stagiaires ont été visiter la coopérative de producteurs ProVanille à Bras Panon. L’occasion pour eux de découvrir les méthodes post-récolte de préparation d’une vanille de qualité (échaudage, étuvage, séchage au soleil, séchage à l’ombre, maturation en malle).

La formation s’est clôturée par deux sessions sur les bonnes pratiques pour la mise en place de systèmes de production de boutures certifiées et sur les méthodes d’assainissement et de multiplication par microbouturage in vitro.

Au terme de la semaine, les participants ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité des sessions théoriques et pratiques ainsi que l’approche pédagogique des formateurs. Ils regrettent cependant que la partie pratique (CIV en particulier) n’ait pas pu être davantage approfondie afin de maîtriser la technique.

Cette formation a été réalisée dans le cadre du projet Germination II, cofinancé par l’Union européenne (Feder Interreg V) et la Région Réunion.

Elle a été dispensée par Michel GRISONI (virologue, Cirad/CTHT), Carine CHARRON (généticienne responsable de la collection vanilliers du CRBVatel), Katia JADE (technicienne laboratoire), Jean-Bernard DIJOUX (technicien agricole) et avec l’appui de Jean-Pierre LABOUISSE (coordinateur projet Germination) et Justine RACZ (VSC qualiticienne projet Germination).

* M. Hery Fidy RANDRIANIRINTSOA, FOFIFA       
  M. Lalanirina RALAIAVY, CTHT
  M. Martin Ricky ESPARON, Seychelles Agriculture Agency
  Mme Anooradha SOBHEE, Université de Maurice
  M. Mouzdalifa MMADI, INRAPE

Liste complète des articles