Arboriculture à la Réunion
Nature & agriculture

Retrouvez ici actualités, informations et dossiers thématiques

ayant trait à l'environnement et à l'agriculture.

Une nouvelle espèce d'aleurode à la Réunion

Written by Administrateur Modified on the

  • Adultes, nymphes, larves et oeufs de l'aleurode.

Une récente étude réalisée par le Cirad a permis de détecter et d’identifier la présence d'une nouvelle espèce de Bemisia (mouche blanche) dans le sud de la Réunion dans la région de Bassin-Martin.

Il s'agit d'une espèce appartenant au complexe Bemisia tabaci, vectrice de deux virus exotiques sur tomate : le Tomato yellow leaf curl virus (TYLCV) et le Tomato chlorosis virus (ToCV), respectivement responsables de la maladie des feuilles jaunes en cuillère de la tomate et de la maladie de la chlorose de la tomate.

Le complexe Bemisia tabaci compte une vingtaine d'espèces dans le monde, dont trois sont présentes à la Réunion. Ces espèces se distinguent d'un point de vue génétique et non morphologique.

Le TYLCV provoque le nanisme des plants ainsi qu’un enroulement et un jaunissement foliaire : il est responsable de fortes chutes de rendement.

Le ToCV provoque sur les plants de tomate un jaunissement foliaire prononcé comparable à un symptôme de carence en magnésium et engendre ainsi une réduction du calibre des fruits.

Toutefois la transmission de virus n’est pas le seul dégât provoqué par l'aleurode. En effet, lors de fortes pullulations, un affaiblissement des plants peut être observé du fait de la spoliation de sève.

Des mesures préventives de base sont à adopter face à ce ravageur en évitant notamment tout transfert de plants provenant de cette région. Des prospections sont en cours dans différentes zones de culture afin de déterminer la répartition géographique de cette nouvelle espèce d'aleurode.

Source : BSV N° 2