Germination bannière 3 Accéder au portail Bio & Agri

Produire des semences de qualité, ce n’est pas sorcier !

Rédigé par Chloé Glad Modifié le

Partager :
  • Maniocs MRC

Comment garantir une bonne germination des graines de concombre ? Comment récolter des ignames non-contaminés ? Et comment obtenir des oignons « purs » d’un point de vue variétal ? Ce sont les questions auxquelles répondront l’Armeflhor et le Cirad du 18 au 21 septembre prochains lors de la formation « production de semences et plants de qualité ».

Au programme, des exposés techniques et conseils pratiques quant à la façon de produire, de récolter puis conserver les espèces dans l’objectif d’atteindre une « triple qualité » des plants et semences : variétale, sanitaire et physiologique. 

La pureté variétale concerne ainsi la nature de l’espèce végétale cultivée : « On est sûr de bénéficier d’une variété précise et non pas une autre », explique Michel Roux-Cuvelier, chercheur coordinateur du projet Germination II qui organise la formation. Pour ce faire, il faut par exemple isoler certaines espèces les unes des autres au champ, décaler les cycles de production, éviter les mélanges lors des récoltes, ou encore mettre en place une traçabilité fiable.

La qualité sanitaire, elle, consiste très logiquement à produire dans des conditions qui permettent le contrôle des maladies et parasites, à ne pas mélanger des individus malades avec des individus sains. Quant à la qualité physiologique, elle vise « à ce qu’une plante germe et se développe de manière optimale », résume Michel Roux-Cuvelier. « Cela va du contrôle de la teneur en eau à la récolte, à la surveillance des conditions de production et de conservation. »

Organisée par le Cirad et animée par les ingénieurs et les techniciens de l’Armeflhor et du Cirad, la formation « production de semences et plants de qualité » se déroulera dans les locaux de l’Armeflhor et du Cirad.

See all articles