Bandeau ePRPV test2 Alex Accéder au portail Bio & Agri

Les Microportraits du peuple caché de nos cultures

Rédigé par Shannti Dinnoo Modifié le

Partager :
  • Bemisia tabaci au Jardin de l'État © Cirad - Antoine Franck
  • Ceratitis capitata
  • Vatiga illudens sur feuille de Manioc © Cirad - Antoine Franck
  • Plexippus paykulli © Cirad - Antoine Franck

L'exposition de photographies "Microportraits du peuple caché de nos cultures" est consacrée aux minuscules insectes et araignées du sud-ouest de l'océan Indien, tant ravageurs redoutés qu'auxiliaires appréciés.

Ces clichés proviennent d’une banque d'images d'insectes et araignées utiles et nuisibles de la zone océan Indien qui, une fois achevée, sera mise à disposition des partenaires du programme ePRPV[1]. Antoine Franck, entomologiste photographe du Cirad, photographie chaque spécimen dans ses moindres détails et réalise une planche taxonomique pour chacun d’entre eux[2] : « ces détails seront très importants pour les utilisateurs de la banque de données. Ils pourront savoir facilement à quel type d'insecte ils ont affaire ».

La connaissance et la sauvegarde de cette faune représentent un enjeu pour la protection de notre environnement. Au sein du règne animal, l’embranchement le plus riche en espèces est également le plus méconnu : en effet, trois animaux sur quatre sont des insectes. Cachés dans nos jardins et nos cultures, ils jouent un rôle majeur dans l’équilibre fragile de la biodiversité terrestre. Par leur abondance et la diversité de leurs régimes alimentaires, les insectes et les araignées sont indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes.

Or, si certains comme l’abeille sont très populaires, d’autres pâtissent trop souvent d’une piètre réputation. Ils sont taxés de nuisibles ou de ravageurs, car nombre d'entre eux se nourrissent de nos plantes et peuvent leur transmettre des virus. Heureusement, les ravageurs ont des ennemis dans leurs propres rangs: des arachnides et des insectes qui les mangent ou les parasitent. Ce sont les précieux auxiliaires de nos jardins et de nos cultures. Parmi les plus connus et appréciés figurent les coccinelles, mais les araignées sont elles aussi d’excellents « auxiliaires prédateurs ». Les microguêpes parasitoïdes, qui passent presque inaperçues, sont également d'une efficacité redoutable.

Des photographies au macroscope

La beauté de cet univers, difficilement perceptible à l’œil nu, a été immortalisée grâce à un système d'imagerie composé d'un macroscope permettant un grossissement de 0 à 400 fois et couplé à un module photographique. Ce dernier est piloté par un logiciel qui assemble les séquences d'images pour restituer le cliché final. Nous pouvons ainsi photographier des espèces qui mesurent pour les plus petites un dixième de millimètre et un centimètre pour les plus grandes, malgré une très faible profondeur de champ.

Antoire Franck dans la salle d'optique du 3P © Cirad - Shannti Dinnoo
Antoine Franck dans la salle d'optique du laboratoire du Pôle de Protection des Plantes

Mais ce dispositif imposant ne peut être déplacé dans les campagnes. C’est pourquoi il faut d'abord collecter les insectes sur le terrain et les maintenir en vie jusqu'au laboratoire. Ensuite, pour les photographies comme celles de l’exposition, l’environnement autour de l’insecte doit être reconstitué tel qu'il existe dans la nature. À terme, les principaux insectes de la zone océan Indien seront photographiés et répertoriés dans la base de données ePRPV. 



[1] ePRPV - Élargissement et Pérennisation du Réseau de Protection des Végétaux - est un programme de coopération régionale entre La Réunion, Maurice et Rodrigues, Madagascar, les Comores, les Seychelles, le Mozambique, la Tanzanie et Zanzibar.

Son objectif est de favoriser une agriculture respectueuse de l’environnement et de promouvoir une approche agro-écologique visant à préserver l’exceptionnelle biodiversité du Sud-Ouest de l’océan Indien. Il est cofinancé par l'Europe, la République Française, la Région Réunion, le Département de La Réunion et le Cirad, avec le soutien de la Commission de l'océan Indien.

[2] Retrouvez un exemple d’une planche taxonomique sous ce lien:

La presse en a parlé : retrouvez ici les articles sur l'exposition des Microportraits à Saint-Pierre.

Liste complète des articles