Bandeau UMT SPAT ok Accéder au portail Bio & Agri

L'UMT SPAT

Rédigé par Administrateur Utilisateur Modifié le

Partager :
  • Logo UMT SPAT

L'UMT SPAT : Unité Mixte Technologique Santé végétale et Production Agroécologique en milieu Tropical

Faciliter le transfert des résultats de la recherche sur la santé des plantes et en agroécologie vers le monde professionnel à La Réunion.




1. Les partenaires


L’UMT SPAT (Unité Mixte Technologique Santé végétale et Production Agroécologique en milieu Tropical) est une convention qui associe, à La Réunion, le Cirad, l’Armeflhor, l’Anses, et la Fdgdon. L’UMT a vocation à façonner ou à renforcer des collaborations entre ces organismes et d’autres organismes (d’enseignement, de formation ou de transfert). La plus-value est de renforcer l’efficacité et la complémentarité des organismes et d’apporter des réponses plus rapides et plus adaptées aux besoins, par la mise au point de nouveaux produits pratiques et de procédés innovants.


C’est une composante clé du RITA horticole à La Réunion. Elle apporte en effet une contribution opérationnelle scientifique et technique aux professionnels via le RITA et elle bénéficie de son feed-back.

Qu'est-ce qu'une UMT ? Qu'est-ce qu'un RITA?

Une UMT (Unité Mixte Technologique) correspond à une interface Recherche-Développement sur un même lieu géographique. Elle est co-animée par un Institut Technique Qualifié et un Organisme de Recherche ou d’Enseignement supérieur (exemple UMT SPAT à La Réunion). Une UMT se distingue d’un RMT (Réseau Mixte Technologique), qui fédère des équipes de recherche, de formation et de développement autour d’une thématique à forts enjeux socio-économiques et environnementaux. Un RMT doit comprendre au minimum 5 organismes de Recherche, de Formation ou de Développement. 
Un RITA (Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole) fédère tous les acteurs de l’Enseignement, de la Formation, de la Recherche et du Développement sur un territoire donné (DOM), afin de répondre aux besoins des agriculteurs et de favoriser le développement agricole local (exemple du RITA horticole à La Réunion).

Complémentarité et liens entre l’UMT SPAT et le RITA horticole

L’UMT SPAT est affiliée au Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole de la Réunion (RITA) animé par l’Armeflhor. Pour le Rita Horticole, elle en est la composante scientifique et technique, appuyant la recherche de solutions aux problèmes techniques des professionnels. Le schéma ci-dessous positionne l’UMT SPAT par rapport au RITA Horticole.



2. Le contexte


Dans un contexte national d’évolution vers des systèmes horticoles plus agroécologiques (plan agroécologique pour la France) pour lesquels l’utilisation de pesticides tend à se réduire (plan Ecophyto), les actions des organismes de recherche, de règlementation, de surveillance, d’expérimentation et de formation agricoles à La Réunion visent à concevoir et mettre au point des pratiques agroécologiques adaptées aux systèmes de cultures fruitiers et maraîchers. D’autres enjeux économiques sont pris en compte dans cette démarche : augmentation de la production locale, réduction des risques d’invasion de bioagresseurs, amélioration de la qualité sanitaire des produits agricoles.



3. Mission et objectif


L’objectif général de l’UMT SPAT est double :

 - mettre en cohérence et promouvoir la synergie des actions des partenaires membres ;

 - faciliter le transfert des résultats et des livrables aux professionnels.



4. L'organisation et l'animation


L’UMT est organisée autour de 3 groupes :

 - un groupe « systèmes de cultures » qui concerne les systèmes prioritaires : deux systèmes de cultures pérennes (mangue, agrumes), un système de culture à cycle court de plein champ (ananas) et un système de culture sous abri (tomate) ;

 - un groupe « solutions techniques », dans lequel les partenaires mettent au point en commun des itinéraires techniques agroécologiques correspondant aux besoins de ces systèmes prioritaires ; 

 - un groupe « surveillance, diagnostic et épidémiologie » qui assure ces trois actions pour ces systèmes prioritaires et sur des sujets d'actualité ou émergents.

L’animation s’effectue selon 3 modalités :

 - animation (verticale) par groupe

 - animation transversale

 - animation par système de culture.

Le schéma ci-dessus montre les 3 groupes d’organisation et d’animation. Le schéma ci-dessus montre les 3 groupes d’organisation et d’animation. 



5. Les systèmes de culture pris en compte


Les systèmes de cultures pris en compte par l’UMT SPAT sont des cultures considérées comme prioritaires par les filières fruits & légumes de La Réunion, suites aux échanges continus avec les professionnels. Ce sont des cultures pour lesquelles les filières veulent augmenter les surfaces, les rendements et la qualité. Dans ce contexte, l’UMT SPAT propose, pour chacun de ces systèmes, d’établir le cadre de contraintes de production afin d’identifier les avancées techniques et les besoins restant à combler pour une meilleure production dans le contexte local.

Ces systèmes prioritaires sont deux systèmes de cultures pérennes (mangue, agrumes), un système de culture à cycle court de plein champ (ananas) et un système de culture sous abri (tomate).



6. Les principales activités de l'UMT SPAT


L’UMT déploie deux types d’activités. Les activités « verticales » correspondent  aux activités engagées par les partenaires dans les 3 groupes et visent à leur donner du lien, à renforcer leur efficience et leur complémentarité. Les activités « transversales » s’attachent à organiser la plus-value des activités et la concrétiser de manière opérationnelle avec les partenaires : 1) contribuer aux activités du RITA-transfert, 2) faciliter et assurer les activités de formation-information, 3) appuyer les projets de Recherche & Développement, 4) traduire de manière opérationnelle certaines thématiques, 5) faciliter la valorisation scientifique et technique. C’est l’ensemble de ces deux types d’activités qui contribue à faciliter la valorisation et le transfert des résultats de la recherche et de l’expérimentation vers le milieu professionnel.



Contact

Jean-Philippe Deguine (Cirad) : jean-philippe.deguine@cirad.fr

Toulassi Nurbel (Armeflhor) : toulassi.nurbel@armeflhor.fr