Bandeau_EPIBIO Accéder au portail Bio & Agri

LOGO PRPV

EPIdémiosurveillance et BIOcontrôle dans le Sud-Ouest de l’Océan Indien

Rédigé par Karine Payet-Lebourges Modifié le

Partager :
  • Logo_EPIBIO

EpiBio-OI a pour objectif de participer à la protection de la biodiversité terrestre des îles de la zone Sud-Ouest de l’Océan Indien tout en renforçant la sécurité alimentaire face aux changements climatiques.


Le projet intervient pour réduire l’impact des changements globaux sur l’environnement et l’agriculture dans les cinq Etats membres de la Commission de l’Océan Indien (COI) : France-Réunion, Madagascar, Maurice (et Rodrigues), Seychelles et Union des Comores.

Il est coordonné par le Cirad ( UMR PVBMT) pour une période de 5 ans et demi. Une première phase a couvert la période allant de juillet 2015 à décembre 2017. Une deuxième est en cours, entre janvier 2018 et décembre 2020.

Les bénéficiaires du projet sont les producteurs (agriculteurs, maraîchers, apiculteurs …) et les consommateurs.

EpiBio-OI permet par ailleurs de mieux connaître les espèces exotiques envahissantes menaçant les pays de la zone. Les acteurs pourront évaluer les risques d’introduction d’espèces représentant un danger pour l’agriculture ou l’environnement et participer aux choix stratégiques de la Commission de l’Océan Indien (COI) en matière de protection de la biodiversité. Le savoir-faire régional ainsi acquis sera déterminant pour le développement de l’agroécologie dans les filières de production végétale.


Coordinateurs
  • Dr Helène Delatte, Cirad, La Réunion Courriel
  • Prof Bernard Reynaud, Directeur, Cirad, La Réunion Courriel


Les activités d'EpiBio-OI s'organisent en 5 composantes

Composante 1 : Politiques, cadres légaux et institutionnels

Cette composante vise à proposer une charte de bonne conduite pour la lutte contre les plantes invasives. Une liste d’espèces invasives prioritaires au niveau régional et des recommandations seront élaborées et validées lors d’un atelier de biosécurité organisé avec l’ensemble des partenaires du projet.

Phase 2
Phase 1
Stand de la Chambre d'Agriculture de Maurice.

Composante 2 : Éducation, sensibilisation, communication

Les actions de cette composante consistent à informer les bénéficiaires d’EpiBio-OI sur les résultats du projet. Un portail d’information en ligne, bio-agri.org, est animé par des journalistes qui l’alimentent avec des reportages. Des alertes sanitaires sont également diffusées via le site.

Phase 2
Phase 1

Composante 3 : Réseaux, inventaires et bases de données

Il s'agit ici de permettre l’échange de données sur la biodiversité dans l’océan Indien. Des plateformes collaboratives telles que l’application participative Pl@ntNet, qui aide à l’identification de la flore de l’archipel des Mascareignes, ou des outils d’aide à la décision pour la protection agroécologique des cultures (Di@gnoplant) sont déployés.

Phase 2
Phase 1

Composante 4 : Épidémiosurveillance régionale

Les partenaires du projet s’impliquent dans la détection et la surveillance des organismes nuisibles des agrosystèmes au niveau de chaque territoire. Une formation en épidémiosurveillance sera organisée en 2017.

Phase 2
Phase 1

Composante 5 : Biocontrôle des bio-agresseurs majeurs des filières végétales

Cette composante s’intéresse à la mise au point de stratégies de protection agroécologique contre les organismes nuisibles à l’agriculture.

Phase 2
Phase 1