27e conseil des Ministres de la COI
Espace professionnel

Professionnels de l'agriculture, gestionnaires d'espaces verts
ou naturels, informez-vous et échangez sur cet espace !

Raisonner les traitements phytosanitaires à la Réunion [Vidéos]

Rédigé par David JOSSEROND Modifié le

Partager :
  • Produits phytosanitaires non utilisables.

La chambre d’agriculture de la Réunion se positionne fortement dans l’accompagnement des agriculteurs réunionnais dans la diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires.

L’objectif est double :

- préserver les ressources naturelles et la santé des agriculteurs
- abaisser les coûts de production

Cette démarche s’inscrit dans le plan national Ecophyto 2018, qui doit permettre d’ici 2018 une réduction de 50% de l’utilisation des pesticides. Pour réussir ce changement, la chambre d’agriculture de la Réunion et ses techniciens accompagnent les producteurs sur le terrain.

Retrouvez ainsi en vidéos :
- Raisonner les traitements phytosanitaires à la Réunion (1'37) : introduction
- Diagnostic de la parcelle (4'13) : avant d’utiliser un produit phytosanitaire, il est primordial que l’agriculteur réalise un diagnostic de sa parcelle afin de déterminer s’il est nécessaire d’intervenir chimiquement. Dans bien des cas, on peut contrôler un ravageur par des procédés naturels…
- Choisir le produit adapté (2'58) : quand il n’y a pas d’autre solution que de recourir à un traitement phytosanitaire, il faut choisir le bon produit, homologué sur la culture, le plus sélectif possible de manière à épargner l’environnement et les auxiliaires.
- Préparation de la bouillie (3'52) : il faut prendre toutes les précautions possibles pendant la préparation et l’épandage de la bouillie : bien se protéger, respecter les doses homologuées et préparer les emballages pour la collecte annuelle de produits phytosanitaires en vue du recyclage.
- Présentation du local phytosanitaire & PPNU (5'03) : les produits phytosanitaires peuvent être dangereux à la fois pour l’homme et pour l’environnement. A ce titre, ils doivent être stockés de manière obligatoire dans un local approprié et une armoire fermée à clé répondant à une législation rigoureuse.
- Epandage sur deux types de cultures (canne et arboriculture) (2'41) : l’épandage d’un produit phytosanitaire doit se faire dans de bonnes conditions pour assurer une efficacité optimale. L’agriculteur doit être vigilent sur les conditions environnementales et surtout se protéger des émanations toxiques…
- L'après-traitement (3'24) : que faire des produits et résidus phytosanitaires restant au fond de la cuve après un traitement ? L’Armeflhor a imaginé un dispositif qui permet aux produits de se dégrader naturellement sans compromettre l’environnement.

Liste complète des articles