Lézard
Actualités du portail

Un consortium public-privé pour développer les recherches sur la vanille

Rédigé par Alexandre Reteau Modifié le

Partager :
  • Gousse de vanille © Reteau Alexandre

Plus des trois quarts de la vanille consommée dans le monde est fournie par des petits producteurs de la région océan Indien, principalement de Madagascar. Leurs plantations souffrent de l’attaque récurrente d’une maladie des racines, la fusariose, qui décime les lianes de vanille, et l’absence de résistance variétale limite le développement de la culture.

La recherche réunionnaise porte ses fruits

Depuis une dizaine d’années, le Cirad a engagé des recherches à La Réunion, en partenariat avec plusieurs centres de recherche français (Université de La Réunion, Etablissement Vanille de Tahiti, INRA, Université Paris Sud et CNRS), afin de sélectionner des variétés de vanilliers plus performantes.

Ces recherches commencent à porter leurs fruits et plusieurs variétés innovantes sont entrées dans une phase d’expérimentation au champ chez des agriculteurs, en collaboration avec Provanille, la coopérative de producteurs de vanille de La Réunion basée à Bras-Panon. Une réunion de restitution des résultats intermédiaires s’est tenue fin 2015 à Saint Philippe.

Voir le reportage de Terres d'ici sur le sujet :
Terres d'ici - La sélection des nouveaux vanilliers

Séquencer le génome de la vanille 

Ces résultats très prometteurs intéressent évidemment l’ensemble de la filière vanille mondiale. Deux des principales sociétés françaises du secteur, Eurovanille et Mane Fils,[1]  se sont engagées récemment à soutenir la recherche publique dans deux domaines : le séquençage du génome du vanillier et la sélection de plants résistants aux maladies.

Le séquençage du génome de la vanille est une donnée essentielle pour caractériser précisément la fonction des gènes et permettre ainsi d’accélérer la sélection ou la création conventionnelle de variétés de vanilliers résistantes aux maladies et dotées d’excellentes qualités aromatiques. Pour Eurovanille, le défi est important car ces applications permettront le développement d’une vanilliculture durable. Tous les résultats du séquençage seront disponibles pour l’ensemble de la communauté scientifique par l’intermédiaire de bases de données publiques. Ils permettront de faire progresser les connaissances au niveau mondial.

Lutter contre la fusariose

Parallèlement à ces travaux de séquençage, Eurovanille, en association avec le CIRAD de La Réunion, testera dans ses plantations une nouvelle variété de vanillier créée par le CIRAD présentant de la résistance sur sol contaminé par la fusariose. Ces tests permettront de tester la durabilité de la résistance de cette nouvelle variété en conditions réelles de culture et dans un environnement distinct de celui de La Réunion.

La mise en place de ce partenariat, associant centres de recherche publics et groupes privés, conforte la position de La Réunion comme pôle d’excellence en matière de recherche sur la vanille.




[1] Eurovanille est un des principaux acteurs du marché mondial de la vanille et Mane Fils un des géants mondiaux de l’industrie des arômes et des parfums.

See all articles